Il y a des jours ou l’on découvre des endroits à part dans ce département fantastique. Vous connaissez l’île de la Dérivation? Presque une île bretonne sans voiture….Lorsque mon GPS m’a dit avec sa voix nasillarde « garez-vous et continuez à pied » j’ai cru rêver… Mais il faut effectivement traverser un bras de Seine sur un pont piéton pour se retrouver sur cet îlot loin si loin des routes et du tumulte. C’est là que travaille Christine, une céramiste.

 

Christine était psychothérapeute. Pour se détendre et se ressourcer, elle faisait de la céramique en loisirs, ou plus exactement du tour car c’est une activité méditative : pour que la terre monte harmonieusement il faut se concentrer et réfléchir à cette unique problématique.

Et puis Christine aime la terre depuis toujours. Sa première image ou flash de l’enfance : c’est son entrée à l’école maternelle avec une table ronde contenant de la terre en son centre. Les enfants avaient l’autorisation de la toucher, de la palper. Par la suite, à l’école, son apprentissage a été assez compliqué car Christine a besoin de toucher pour apprendre. Elle intègre les connaissances via le corps, alors elle a suivi naturellement une formation psychocorporelle pour devenir psychothérapeute.

 

Un jour, pendant des vacances à Bergerac en famille, elle s’est inscrite à un atelier avec une céramiste. Elle y a pratiqué le tour mêlé : deux terres qui se mélangent de façon aléatoire. Elle y a finalement passé le mois et toute sa famille a fini par y participer aussi !
Un jour la famille a décidé de déménager à Carrières-sous-Poissy. La question de la suite professionnelle a été cruciale. Elle n’avait plus envie d’être psy mais que faire alors? Son mari l’a convaincue de se lancer dans la céramique ! Elle a alors suivi une formation professionnelle afin d’être reconnue par un pair et lui a demandé son aval pour continuer. Mais le tour ne la satisfaisait pas complètement, alors elle a pris des cours avec une artiste à Sèvres pour découvrir d’autres techniques. Elle produit depuis des vases, des photophores, des objets de décoration.
Avec les bouts de terre restant, elle s’est fabriquée des bijoux. Ils ont tellement plu à son entourage qu’elle a décidé de continuer dans cette voie.

Aujourd’hui, Christine fabrique, créé des bijoux en porcelaine. C’est très fin et les possibilités sont infinies. Elle les agrémente d’or, elle les rend mats, brillants… Elle joue avec la matière et avec les lumières. C’est joli, sympa, original….et puis pour les ranger, vous trouverez aussi chez elle une boîte à bijoux  !

Retrouvez les créations de Christine sur la boutique de Localement Vôtre !