Je travaille actuellement via le Local Club à un projet sur ma ville qui parle coworking, de nouvelle façon de travailler, de nouveaux modes de management, de changement de vie...

J'ai visité il y a quelques années un nouvel espace de travail qui était alors en construction à Méré : le futur 50coworking fondé et animé par la pétillante Blandine Cain.

J'ai eu le bonheur d'être invitée au 50 coworking  vendredi 30 mars pour assister à une table ronde sur ces sujets présidée par La Ministre Muriel Pénicaud.

J'ai bien envie de vous faire partager mon expérience de ce jour !

 

 

Le lieu

J'ai donc la chance d'assister à cette table ronde sur les nouveaux métiers et surtout les nouvelles façons de travailler.  Je rentre dans l'espace de coworking, nous sommes en attente de l'arrivée de la Ministre. Dans une salle sont réunis les coworkers qui ont besoin d'un endroit calme pour travailler. Les journalistes font des essais de son et de lumière. Je discute avec quelques personnes.

L'ambiance est très cosy dans ce bel endroit intégralement rénové. Une grande salle est entourée de petites pièces lambrissées. Cela donne tellement envie d'y venir travailler chaque jour. Une cuisine termine le bâtiment : ambiance chaleureuse et sérieuse.

La ministre arrive. C'est relativement décontracté. Blandine Cain lui fait visiter les lieux et tout le monde s'installe.

Le débat ou plutôt la discussion peut commencer.

Des sujets tellement d'actualité

J'aimerais tant vous raconter exactement ce qui s'est dit lors de la table ronde...... Je vais vous en livrer l'essentiel.

Les personnes autour de la table étaient :

  • La Ministre du Travail
  • La députée de circonscription
  • des coworkers (issus du monde du privé et du public, indépendants et salariés)
  • Une personne gérante d'un espace de coworking
  • Une Directrice des RH d'un grand groupe
  • Blandine Cain

Tous étaient unanimes, la première problématique est celle du transport. Leur venue dans cet espace de coworking était liée le premier jour aux difficultés de circulation dans la région. Travailler près de chez soi a changé leur vie professionnelle et personnelle.

Puis, la vie des coworkers a été fondamentalement transformée par le dynamisme du lieu. Ils ont expliqué que travailler dans un espace partagé c'est bien, mais venir dans cet espace animé par Blandine c'est profondément motivant. On sent tous dans la société une évolution se profiler

  • des nouvelles techniques de managment,
  • des nouvelles générations qui n'imaginent pas venir au bureau tous les matins
  • De nouveaux outils permettant des reunions virtuelles......

 La révolution digitale c'est aussi cela.

Les intervenants ont parlé d'enjeu de Santé publique, d'impact sur l'éducation, de redynamiser les petites villes de campagne, de lever un des freins à la carrière des femmes (le temps de transport), générateur de PIB local...

Mais ce qui m'a touché vraiment c'est cela : La valeur humaine ajoutée a été au centre de toutes les discussions.

Si je devais résumer avec mes mots ce serait ceci :

Cet espace de coworking est géré par une personne qui aide, qui œuvre à l'entraide. Les coworkers y trouvent des partenariats commerciaux entre eux, des échanges de réseaux, peuvent recruter. L'isolement bien connu de l'entrepreneur est rompu. Ces personnes ont aujourd’hui des collègues sans lien hiérarchiques et sans lien de sociétés. Je crois que nous entrons vraiment dans le 21 ème siècle et cela fait du bien !

 

 

Bien sur le sujet de la fibre optique est arrivé bien à propos et tout le monde s'est accordé à dire qu'elle est nécessaire voire indispensable dans ce type d'espace.

 

 

Ce que je compte en faire

J'ai été très très interessée des échanges entre toutes ces personnes venant d'horizons différents. Elles ont parlé de formation par le groupe, de co développement, de travail collaboratif, de valeur humaine ajoutée, de partenariats...... Tous ces termes qui sont mes raisons d'avoir crée un réseau professionnel dans mon village.

Avec le Local Club que j'anime donc chaque mois, nous planchons actuellement au sein d'un mini groupe de travail (merci Amina, Géraldine et Marie-Pierre) sur la nécessité pour nos évolutions d'entreprise de création d'espace pour les indépendants de notre secteur géographique.

Blandine Cain propose ses conseils pour aider à construire des projets de la même veine que le 50 coworking. Nous souhaitons  la rencontrer et en discuter !

Et puis je vous livre mes impressions comme elles me viennent en conclusion  ! J'ai adoré :

  • l'enthousiasme des coworkers,
  • le fait qu'ils viennent de secteurs d'activité tellement différents
  • le mélange privé/public....

Au sein du Local Club, après un sondage auprès des adhérentes, une grande majorité étaient intéressées par ce type de projet. Je crois que nous avons du pain sur la planche !!

 

 

Le 50 coworking à Méré
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *