Vous y êtes? Sur votre chaise longue. Le soleil est au rendez-vous. Un verre de boisson fraîche, pourquoi pas du jus de pommes ou de la bière ou un apéritif local?

Vous êtes bien. L’envie de prendre un bon polar vous prend. Arghhhh lequel choisir? Il en sort à peu près 1500 par an et donc Localement Vôtre est là pour vous conseiller.
J’ai rencontré un auteur Yvelinois Serge Guéguen. Je vais vous raconter son histoire et promis, à la fin de l’article, vous n’aurez qu’une envie, plonger dans ses livres.
Serge se décrit comme un Français d’origine bretonne (les embruns composent son nom !). Petit retour à l’enfance. Serge a reçu à 12 ans son premier livre, un cadeau de l’usine : un dictionnaire. Il n’y avait pas de livres chez lui : la famille écoutait la radio et bien sûr comme pour tous les bretons, Ouest France arrivait dans la boîte aux lettres tous les matins. Il a donc été bercé par les faits divers de ce quotidien.
Le temps du travail est arrivé et il a passé le CAP d’ajusteur, puis l’armée, puis embauche à la SNCF à la qualification presque la plus basse. Mais curieux, il a pris des cours par correspondance pendant 7 ans afin de passer les examens internes de cette entreprise.
Il avait commencé à ce moment à écrire mais ses notes restaient en gestation à l’époque. Il a terminé sa carrière directeur de la communication pour la région Paris Est. Il est donc passé par tous les grades. Aujourd’hui retraité, il est fier de sa carrière.
Depuis une trentaine d’années Serge écrit : des scénarios de film, des nouvelles, des pièces de théâtre…. Mais il voulait plus, alors il s’est lancé dans l’écriture de romans plutôt noirs, humains, vrais. Attention je sais de quoi je parle, je les ai tous lus !
Je reprends mon histoire. Serge intervenait dans les prisons pour donner des cours de bureautique. Il discutait un jour avec un marseillais trafiquant  de drogue. Ce monsieur lui expliquait qu’il avait tout essayé pour passer la came : par la mer, par la route… et l’idée est venue alors à Serge d’écrire Vol de Coke. Je ne souhaite pas vous dévoiler l’histoire, mais faire venir de la Coke en France par les airs par des anciens militaires ça semble possible. Serge a pensé tout le long de l’écriture de ce livre qu’il plairait aux hommes, raté, ce sont les femmes qui dévorent ce livre ! Faut dire aussi que le héros, un peu bad boys est charmant. On voyage de la Bretagne, à la Réunion et bien sur en Ile de France. Ses bouquins se passent principalement en Ile de France. Si vous vous baladez dans les rues citées, vous y retrouverez les cafés, les restaurants…. Toutes les informations sont vraies. Son idée est de rester local. En Ile de France, ce qui a touché Serge c’est qu’à part « Le Parisien », il n’y a pas de culture locale, alors il a écrit.
Pour son livre Peine Capitale, il a souhaité provoquer un peu. C’est assez violent, je vous déconseille de le laisser trainer si vous avez des enfants. Mais pour le coup, pour les adultes, c’est fascinant à lire. Son idée? Bousculer les prérequis, les images, savoir un peu ce qui se passe derrière les portes. Le voisin super sympa qui aide les personnes âgées, devient un violeur extrêmement violent. Il me dit en souriant qu’il a choqué des personnes,en parlant de sex toys et conclut : » cela doit être une question de générations car il n’y a qu’à lire les magasines féminins pour savoir qui en parle le plus « !
Pour le livre MR 13/18, il a souhaité évoqué la période de la guerre d’Algérie. On se lance dans une quête de la vérité avec un adulte qui souhaite connaître la vérité sur le décès de ses parents et s’aperçoit que son grand-père a trempé dans certaines histoires sombres du moment…
Il écrit des histoires extrêmement bien documentées. Il ne parle que de choses qu’il connait. Dans ses livres, les héros sont des gens de tous jours. Les flics ne sont pas alcooliques… Ne stressez pas, Serge aime les happy end, mais pas automatiquement celle que l’on pense au début du livre !

Je vais reprendre sa conclusion pour finir ce billet « on ne se prend pas la tête avec un polar. Quand c’est fini, on pense il m’a bien baladé ».

Retrouvez les livres de la collection Ecrits Noirs sur la boutique de Localement Vôtre.

 

Que faire cet été pour se détendre?
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *