Une délicieuse créatrice de bijoux – Localement Vôtre

 

           Ioulia et ses bijoux


Anne-Laure avait rencontré Ioulia à une réunion de créatrices, elle m’avait juste dit: tu verras, elle est super et ce qu’elle fait aussi. Elle ne s’est pas trompée: cette créatrice est un diamant brut et ses bijoux sont des merveilles. En sortant de chez elle, un  mot résume à lui seul cette rencontre durant laquelle elle m’a raconté sa vie, ses envies, expliqué son travail:  délice. 

                   

           Une femme vraiment charmante 

Ioulia et Cookie
Il y a d’abord ses grands yeux vert-noisette qui vous captent et ce charmant accent qui vous invite au voyage. La belle jeune femme est russe et sa vie ressemble à un conte de fée. Quand elle  parle, vous plongez avec elle. Vous vivez la scène où à l’aéroport de Milan avec son amie, elle cherche désespérément quelqu’un pour leur indiquer en anglais la porte d’embarquement. Elle remarque un homme qu’elle prend pour un homme d’affaire. Elle l’interpelle, il s’arrête, lui répond, elle le remercie et lui laisse le numéro de téléphone de sa maman. Les dés sont jetés. Après une escale à Moscou elle arrive enfin deux jours plus tard à Krasnodar, une ville près de la mer Noire, dans le sud de la Russie. Elle y suit des études à l’académie des Beaux-Arts avec une spécialisation peintre décorateur de spectacles.  Sa mère lui apprend qu’un homme français au nom italien a déjà appelé. Il l’attend à Bergame. Plus tard elle repart en Italie accomplir  son destin. Un mariage, un enfant, l’apprentissage d’une nouvelle langue, des voyages et la France.

              Une artiste aux talents multiples
Ioulia dans son atelier
Ioulia semble avoir eu mille vies. Elle a toujours ses pinceaux avec elle et fait ses toiles en XXL. Elle vous explique avec humilité comment elle animait des ateliers  de peinture à l’école Montessori de son fils et qu’elle en anime encore à Rueil-Malmaison. Elle vous raconte qu’elle reprend le chemin de l’école et retourne aux  Beaux-Arts de Versailles et puis de nouveau un enfant arrive dix ans après le premier. Ioulia a une bonne étoile, son destin attendra. C’est en voyant le travail d’une ancienne camarade des Beaux-Arts de Krasnodar qu’elle a la révélation. Elle fera des bijoux avec des perles, des cristaux. Elle apprend dans les livres, s’instruit sur internet.  Il y a un sentiment d’évidente facilité chez elle. Le travail est pourtant si minutieux, si méticuleux. 
Deux colliers en forme de papillon


une création somptueuse




 Elle dessine un croquis, ou alors à partir d’une pierre qui l’inspire elle crée directement un bijou unique. Ses bijoux nous plongent dans un univers lointain et merveilleux, une impression de splendeur, il y a un peu d’âme russe et une sensation de devenir une petite fille émerveillée devant tant de beauté.  






                  

une tête de félin et des pétales de rose
On imagine ses créations sur une pochette, sur un manteau, un pull, un sac…  Elle crée des bagues, des broches. Ses colliers font penser à des bijoux de cinéma et à voir sur l’atelier à tisser des pétales de roses qui garniront sa future création, on imagine combien chaque bijou a compté d’heures de travail. Or Ioulia est une artiste. Elle ne compte pas ses heures, c’est l’inspiration qui la guide. Elle aime passionnément ce qu’elle fait.



           Une créatrice de bijoux uniques

 
              Un collier peut lui prendre un mois de travail mais la satisfaction 
             d’avoir créé ce qu’elle a imaginé est immense.
             A chacun de ses voyages elle rapporte des dentelles, des pierres, 
             des perles qu’elle pourra utiliser dans ses créations. 
             Elle fait les brocantes dans les villes étrangères qu’elle visite. 
             Elle allie le passé et le présent dans un bijou pour lui donner 
             une histoire. 


Au début, elle créait pour elle et des amies et puis elle s’est décidée à le faire d’une façon plus professionnelle. Alors elle a créé son entreprise et l’a appelée « oh belka ». Ceci lui permettra désormais de faire les salons et expositions en 2017. D’ici là, la jeune femme s’astreint à un emploi du temps strict.



avec Cookie et Maurice dans son atelier
Après avoir déposé le petit dernier à l’école , elle s’enferme dans son atelier au rez-de-chaussée  d’une maison au fond du jardin.  Un écrin où le matin, à la lumière du jour elle pique, coud, brode… avec près d’elle ses trois chiens carlin. Les après-midi sont consacrés à la paperasse et il y en a beaucoup depuis qu’elle a crée sa société.  Elle a même, faute de temps, délaissé ses pinceaux, même si une toile immense blanche lui fait de l’œil dans son atelier.


une broche brodée au crochet de Lunéville
Elle s’est inscrite à un stage dans la célèbre maison Lesage et compte y retourner pour se perfectionner. Elle y a appris la broderie au crochet de luneville et c’est désormais cette technique qu’elle utilise pour ses bijoux. Quand elle porte ses créations, les femmes l’interpellent et les yeux des petites filles brillent devant ses admirables bijoux.  Sans doute perçoivent-elles ce mélange de cultures, cette absence totale de compromis qui rendent son travail unique et tout simplement beau.


  
 un collier unique comme toutes ses créations
Son univers est un délice. N’ hésitez pas à le découvrir: www.instagram.com/ohbelka_


Article rémunéré


Une délicieuse créatrice de bijoux
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *