Par Agence Artis

Sandra a évolué depuis la dernière fois que je vous ai raconté son histoire. En effet, elle sort une nouvelle collection que vous aurez le plaisir de découvrir au Carrousel du Louvre du 03 au 07 décembre 2014.

Je vous avais raconté les bijoux élégants et rock. Aujourd’hui, elle est plus assurée, encore plus assumée. Ses bijoux sont inimitables. Elle nous raconte une histoire. Ce n’est pas par hasard que cette nouvelle collection est comme elle est, je la résume avec trois mots :  métal, industriel et barré.

L’argent est l’élément roi de cette collection. Elle travaille aussi le cuivre qui est le premier métal de son pays le Chili. Elle les façonne pour créer des bijoux provocatifs. Elle ne dénigre aucun métal, sa collection est donc principalement composée d’argent,  de cuivre, quelle fait dorer pour ne pas qu’il s’oxyde et de bronze. Elle utilise aussi l’or pour souligner l’effet mécanique des rivets à certaines pièces de sa collection. Le contexte actuel froid, de crise, anxiogène est cassé, démoli par Sandra. Ses bijoux ont un côté contemporain, industriel, et comme elle me le dit avec un sourire, « un peu barré« .

Sandra aime le métal et joue à merveille avec. Elle invente des pièces incroyables. J’ai eu la chance de découvrir avant vous cette collection. Mes impressions sont multiples. J’y ai vu des bijoux façonnés, travaillés et pensés.
La créatrice nous ramène dans une ambiance industrielle, métallique, presque amusante et ludique  parfois. J’ai fait un voyage au début du 20ème siècle, j’ai surfé dans le courant Art Déco.

Pour les initiés, ses inspirations proviennent de Jean Després, de Jean Fouquet et de Jean Dunand entre autres. Jean Després (1889-1980) a contribué  au renouveau des formes de l’orfèvrerie, en la débarrassant de ses ornements habituels. On trouve des pièces reconnaissables entre toutes par notamment leur aspect martelé. Quant à Jean Fouquet (1899-1984),  c’était un joaillier inspiré par le constructivisme le cubisme et le futurisme. Il a créé des bijoux d’avant-garde avec des matériaux nouveaux pour l’époque tels l’ébène, l’argent, l’acier chromé ou l’or gris. Et puis aussi Jean Dunand (1877-1942), formidable maître dinandier. Sandra explore et puise des inspirations, entre autres, de l’Art Déco pour nous livrer des bijoux en 2014 modernes et explosifs. J’adore !

Si vous passez par Paris au Carrousel du Louvre, vous découvrirez son stand en accord total avec cette créatrice. Son mari, fin bricoleur, lui construit un stand en métal, tendance rock. Vous pourrez découvrir sa collection sous des jeux de lumières, de présentoirs en alliance avec les manchettes en argent, bronze et vermeil, les boucles d’oreilles cube et bien sur les bagues que j’aime tant.

Son aventure est loin d’être terminée, et je suis sure que nous suivrons ses progressions, ses évolutions et ses futures collections avec les yeux d’enfants émerveillés.
Retrouvez l’histoire de Sandra ici

 

Oeufs de Pâques !

Article rémunéré.

Bijoux contemporains à atmosphère industrielle, rock et décalée !

2 pesnées sur “Bijoux contemporains à atmosphère industrielle, rock et décalée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *