Cet article est tout particulier pour moi. Cela fait des semaines que j’ai interviewé Hélène Colas et je reste très intimidée à l’idée de rédiger ce billet sur la GRANDE chocolaterie Colas.
Je suis Mauloise et à Maule, cette entreprise est une institution qui fait partie de nos vies.
En plus l’histoire de cette société familiale est incroyable. Je vais essayer avec mes mots de vous faire découvrir les talents, l’art du chocolat, les idées, la gourmandise et tout simplement le Chocolat avec un grand C.

 

Je n’ai pas découvert les chocolats Colas grâce à ce blog, je suis cliente depuis mes premiers jours dans les Yvelines. J’y reviens pour chaque événement, pour chaque fête, pour chaque invitation, pour chaque pâtisserie au chocolat….

A la maison nous consommons du chocolat Colas, une fois qu’on y a gouté, il est absolument impossible de manger autre chose.

Bon assez parlé de moi, je vous raconte l’histoire :
La chocolaterie a été créée il y a une petite quarantaine d’années par Monsieur Colas père. Il travaillait avec des pâtissiers et s’est aperçu qu’ils ne savaient pas travailler le chocolat de façon optimale. Passionné il se lance dans cette entreprise et dans son sous-sol prépare des merveilles qu’il propose aux pâtisseries. Puis le sous-sol n’a plus suffit, alors il a été construit une maison dédiée au chocolat dans le jardin.
La vente aux particuliers s’est développée petit à petit et Madame Colas a quitté son métier d’institutrice pour aider son mari.
Les chocolats ont fini par envahir la maison (des boîtes sur chaque marche de l’escalier) et c’est comme ça que l’entreprise a déménagé dans de magnifiques locaux dédiés. Pour la petite histoire, la maison a servi aussi de commencement à la Distrikt beer présentée aussi dans ce blog.
Les 3 enfants sont partis faire leurs études et ont commencé à exercer un métier lorsque les parents ont  parlé de retraite. C’est tout naturellement qu’ils se sont aperçus que le chocolat était leur vie, leur passion et ont apporté à ce moment un souffle nouveau sur la chocolaterie avec leurs métiers en prenant la suite.
Pour que vous compreniez bien l’univers particulier de cette entreprise familiale, je vais vous raconter comment naît une collection.
Hélène Colas est partie cet été à Séville en vacances, elle est tombée sous le charme des céramiques , des merveilles artistiques, et comme l’histoire de Christophe Colomb est liée à cette belle ville, la collection de Noël a commencé à germer dans son esprit. Je précise qu’elle a étudié l’art appliqué et le design et comme elle dit « il y a plein de métiers autour du chocolat ».
Revenue, elle a informé l’équipe du thème à travailler et a commencé à faire des recherches documentaires. Puis elle a emmené dans le laboratoire des images, des objets et à partir de là, tout le monde s’y met. Tout le monde met la main à la pâte si j’ose dire.
Puis, autour d’une table et chacun propose ses idées. J’ai vu cette collection : des bateaux reproduisant la Santa Maria, la Nina et la Pinta, des globes terrestres adaptés aux connaissances de l’époque, des céramiques reproduites…
Les prototypes travaillés sont directement en chocolat. Les moules utilisés sont fabriqués à la thermoformeuse. Je vous explique : vous prenez une basket, vous la coupez en deux, vous la passez dans cette machine et hop voici un moule idéal. Tout objet peut potentiellement devenir un moule, les possibilités de création sont infinies.
Mais des artistes oeuvrent aussi en coulisse : le chocolat est sculpté directement à partir d’image, d’objet. C’est vraiment très impressionnant.
Mais je vais arrêter là la technique. Ce que j’aime particulièrement c’est l’ambiance qui règne dans cette entreprise : tout le monde participe. Des artistes sont souvent conviés pour faire de la peinture sur chocolat. Cette entreprise familiale embauche du monde, prend des stagiaires, forme des gens (comme Carol Darthoux présentée aussi dans ce blog) C’est une très belle réussite et je tiens à le souligner.
Le petit plus : on peut visiter à tout moment et voir comment sont fabriqués les chocolats juste au dessus de la boutique.
A chaque moment de l’année, les thème sont travaillés et proposés à la clientèle. Le dernier en date : la Saint Valentin avec des paniers coquins à croquer ! J’adore !
Vous l’avez compris, J’AIME.

 

De l’art en chocolat
Étiqueté avec :                                            

6 pesnées sur “De l’art en chocolat

  • 18 février 2014 à 12 h 12 min
    Permalien

    Et tu ne parles pas de leur fabuleux chocolat chaud mis à disposition des clients tout au Long de l'année ! Avec la possibilité de le boire sous le préaux plein de charme qui jouxte la boutique… Même l'hiver je prends le temps de le boire assise avec mes enfants. C'est trop bon! Ça réchauffe et ça apporte un charme en plus ! Vive Colas !
    CAJ

    Répondre
  • 18 février 2014 à 18 h 55 min
    Permalien

    Je les ai découverts très récemment après une journée de randonnée dans le coin. Autant dire que nous avons particulièrement apprécié le chocolat chaud mis à notre disposition.
    Ce n'était pas prévu, mais nous avons fait la razzia sur les tablettes !
    C'est devenu notre TOP Chocolat.
    Avis d'expert !

    Répondre
  • 23 mars 2014 à 16 h 27 min
    Permalien

    Je ne connais pas encore, cela donne envie… je sens que la prochaine fois que je passe à maule, je m'y arrêterai… quelqu'un se joint à moi

    Répondre
  • 24 mars 2014 à 10 h 24 min
    Permalien

    Bonjour, Merci pour ce commentaire ! En ce qui concerne la visite des chocolats Colas à Maule, elle est incontournable !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *